Close
ÉQUILIBRE DE L'EAU

ÉQUILIBRE DE L'EAU Il n'y a aucun produit dans cette catégorie.

L’équilibre de l’eau de sa piscine

 
Qu'on ait une piscine hors sol, une piscine en bois, une piscine tubulaire ou une piscine enterrée, la connaissance de ce sujet permet en effet d’expliquer beaucoup de phénomène et d’y remédier.
 
Cet équilibre dépend de 3 éléments :

  • le pH,
  • l’alcalinité (ou bicarbonates et carbonates),
  • la dureté (sels de calcium et magnésium)

Sous-catégories

  • Stabilisant

    Le stabilisant, aussi appelé acide cyanurique, assure la protection du chlore utilisé pour désinfecter l’eau de piscine.

    Il protège en effet le chlore stabilisé des rayons UV du soleil qui détruisent son efficacité. Pour autant, ce stabilisant n’est pas sans risque…

    Quand vous désinfectez l’eau de votre piscine avec du chlore, celui-ci va progressivement disparaître dans l’eau de votre bassin.

    Le stabilisant, lui, ne se dissout pas car il est ce que l’on appelle bioaccumulable : il ne disparaît pas dans l’eau mais il s’y accumule. Conseils :

    Il convient alors de contrôler chaque année la concentration en acide cyanurique (stabilisant).

  • PH

    Le pH est un indicateur déterminant pour la qualité de l’eau de votre piscine.

    Le pH, c'est-à-dire l’acidité de l’eau, varie en fonction de divers éléments et ces variations peuvent poser problème.

    Il convient de souvent vérifier le pH et de l’ajuster si besoin.Quel est le pH idéal pour l’eau de votre piscine ? L’eau de la piscine doit être neutre ou légèrement basique.

    Le pH idéal admis est de 7,4.

    Néanmoins, cette valeur dépend : De la dureté de votre eau, donnée en TH (Titre Hydrotimétrique) : selon la région dans laquelle vous vivez, l’eau n’a pas la même teneur en calcaire.

    Des produits de traitement de l’eau, notamment les désinfectants : pH et chlore peuvent interférer l’un avec l’autre, par exemple.

    Le pH doit être ajusté suivant ces paramètres, soit un peu en dessous, soit un peu au dessus de 7.

    Il conditionne l’efficacité de vos traitements de l’eau, ainsi que sa qualité et son équilibre.

    Un pH de piscine mal équilibré : les risques De nombreux facteurs peuvent faire varier le pH de l’eau de votre piscine :

    la température extérieure, le dosage des produits de piscine, la fréquentation de la piscine, etc. Un pH mal équilibré peut occasionner différentes gênes : Changement de la couleur de l’eau, qui n’est donc plus totalement pure, Moins bonne efficacité des produits désinfectants, Irritation des yeux et de la peau,

    Développement de calcaire ou d’algues dans la piscine, Détérioration du matériel : fixations, revêtement, système de filtration de l'eau, etc.

    Pour prévenir ces désagréments, pensez à régulièrement contrôler le pH de votre piscine. Vérifiez le pH de l’eau de votre piscine Il convient de vérifier le pH de l’eau au moins chaque semaine.

    Plusieurs techniques existent : La plus simple est d’utiliser un pH-mètre électronique : vous le plongez dans l’eau et lisez le résultat sur un petit écran.

    Il existe également des testeurs de pH colorimétriques, sous forme de comprimés, de réactifs liquides ou de bandelettes test (le papier pH pour piscine ou rouge de phénol pour piscine par exemple).

    L’eau réagit à un produit particulier et une ou plusieurs couleurs apparaissent sur le testeur : ces couleurs vous indiquent le pH. Les tests doivent être fait avec attention et précision. 

    Il convient d’attendre le temps recommandé et de ne rien faire qui fausserait les résultats : Faites les tests pH au sec,  

    Ne secouez pas les produits testeurs (bandelettes ou comprimés), Ne les touchez pas avec les doigts,

    Ne laissez pas vos produits au soleil,  N’utilisez pas de testeurs périmés : vérifiez la date d’expiration des produits.

  • Alcalinité

    L’alcalinité de l’eau d'une piscine

    L’alcalinité de l’eau (aussi appelée TAC piscine) désigne sa concentration en ions carbonates et bicarbonates.

    Un bon équilibre de l’alcalinité de l’eau détermine le pouvoir « tampon » de l’eau et joue sur la stabilité du pH.

    Si l’alcalinité de l’eau est trop basse, le pH peut devenir incontrôlable.

    Si elle est trop haute, vous risquez notamment d’avoir des dépôts de tartre ou une eau de piscine trouble.

    L’alcalinité doit se situer entre 80 et 120 voire 140 mg/l selon le traitement utilisé.

    Tous les professionnels n’utilisent pas le même indice pour mesurer l’alcalinité.

    Votre pisciniste vous donnera les bons conseils issus de son expérience.

    Comment mesurer l’alcalinité de l’eau d'une piscine  ?

    Vous pouvez connaître l’alcalinité de l’eau grâce à des bandelettes de test colorimétrique, avec le même fonctionnement que les testeurs de pH.

    Il existe aussi des testeurs de TAC piscine. D’ailleurs, certains testeurs permettent de contrôler à la fois le pH, le chlore et l’alcalinité.

    Mesurez l’alcalinité avant d’ajuster le pH car une alcalinité équilibrée assure la stabilité du pH. Comment corriger l’alcalinité ?

    Pour augmenter le TAC, vous pouvez utiliser du bicarbonate de sodium.

    Pour le baisser, il faut un produit acide ou un réducteur de pH. Il existe des produits correcteurs pour l’alcalinité de l’eau.

    En cas de doute, demandez toujours conseil à un spécialiste. L’alcalinité de l’eau est un paramètre très important et parfois oublié.

    Les fluctuations importantes de pH peuvent être causées par une alcalinité trop basse.

    Prenez le temps d’analyser la qualité de votre eau en vérifiant et en corrigeant son alcalinité.

Close